Mais que s'est-il donc passé cet été à Dahachowk, au cœur des moussons ? … une bien belle aventure aux côtés d'une fée des temps modernes, Émilie !
(voir l'album photos dans l'onglet "Médias-Vidéos")
Actualité Alors, comme toutes les belles histoires, notre épopée commence par « Il était une fois » … Donc, « il était une fois » une gentille fée (qui ne savait pas qu’elle était une fée !) prénommée Emilie. Eh bien oui, les fées existent encore et, souvent, elles sont discrètes et humbles. Nous en avons rencontré une… une fée des temps modernes pleine d’élan humaniste et de délicatesse, de compassion et d’amour pour les enfants du monde, ceux que la vie martyrise un peu, beaucoup, parfois vraiment beaucoup. Ainsi, de cette rencontre naît une grande aventure, une belle aventure, que nous sommes heureux de partager avec vous, amis du Népal.

Tout commence le 6 février 2015, en cette période hivernale où la nature s’intériorise pour mieux laisser exploser les couleurs du printemps. Ce jour-là, un gentil courriel parvient à l’association : il est signé « Emilie ». Elle y expose une présentation touchante de ses besoins de rejoindre un monde plus simple, moins consumériste, plus humain tout simplement. Après évaluation de l’adéquation des Actualité compétences d’Emilie avec les objectifs de l’association, une définition des actions possibles prend forme au sein de nos projets : le sujet sera dirigé principalement vers les enfants du village de Dahachowk que nous accompagnons depuis 2008. Le 11 avril, c’est bouclé… Emilie achète son billet d’avion et doit toucher le sol népalais pour la première fois le 13 mai.
Mais un événement imprévisible et douloureux viendra bouleverser ce programme : un terrible tremblement de terre de magnitude 7,9 dévaste le Népal le samedi 25 avril avec un nombre impressionnant de victimes, la destruction d’une partie de la capitale et de villages entiers, le blocage des routes, de gigantesques glissements de terrain… et une récidive de magnitude 7,3 le 12 mai ajoute encore de la destruction et de la détresse. Partout, la désolation, la panique, la peur.
C’est dans cette situation totalement atypique et déstabilisante que se redessine alors la ligne des actions d’Emilie décidée à maintenir le projet. Du courage, il en fallait pour poursuivre… pour rejoindre un peuple anéanti au milieu desActualité décombres, pour subir encore et encore des secousses secondaires sans savoir quelles en seraient les conséquences pour sa vie. Emilie l’a fait. Elle est allée à la rencontre des enfants du Népal dans ces conditions douloureuses et déconcertantes. Elle atterrit finalement le mercredi 20 mai à l’aéroport de Katmandou où l’attend le taxi qui va la déposer chez Saru, notre amie fidèle et relais au Népal, par ailleurs directrice de l’école privée Victor Hugo Manjushree Vidyapith (VHMaVi) située à Chapali (au Nord de Katmandou), école en partie endommagée par le séisme. Mais, pour l’heure, tous les établissements scolaires népalais sont encore fermés, tous sont encore sous le choc et dans les réflexions pour aborder les premières solutions d’urgence.

C’est donc chez Saru qu’Emilie fait ses premiers pas dans la culture népalaise entourée de gentillesse et d’attention, offrant spontanément son énergie pour une aide au déblaiement. Elle y séjournera en alternance durant toute sa mission, proposant ses compétences artistiques quelques heures par semaine pour des cours de dessin dispensés aux élèves de l’école VHMaVi. Emilie fera également connaissance avec Catherine, une inspiratrice, qui l’initiera aux méthodes pédagogiques novatrices expérimentées dans l’école de Saru et transposables dans la petite école gouvernementale « Nawa Durga Primary School » du village de Dahachowk.

Durant plus de deux semaines, une étape d’intégration au sein de la culture népalaise, avec son lot de découvertes et de rencontres, familiarisera Emilie à ce nouvel univers. Elle fera entre autres connaissance avec celle qui va lui permettre le lien avec Dahachowk : Sarita, notre précieuse missionnée au village.

Enfin, le gouvernement décide la réouverture des écoles népalaises le 31 mai. La vie vivement bousculée reprend progressivement un sens pour les familles et l’amorce avec la petite école primaire de Dahachowk va pouvoir se réaliser.

Actualité A la mi-juin, la première rencontre d’Emilie avec les écoliers de Nawa Durga Primary School et leurs professeurs s’opère enfin sous une forme ludique autour d’un goûter festif réjouissant les esprits.
Pourtant, là, au sein du village, Emilie découvre une autre réalité qu’elle qualifiera par ces mots « le choc ! » et qu’elle assimilera initialement à l’entrée dans un bidonville tant sa sensibilité est ébranlée devant la vie précaire des familles logées dans les abris d’urgence construits en catastrophe suite à la destruction des maisons. Néanmoins, dans l’un de ces abris, au cœur des moussons sous des pluies diluviennes, elle vivra trois jours par semaine jusqu’à la mi-août au sein d’une famille qui lui offre un accueil chaleureux malgré l’absence d’eau courante, d’électricité, de confort et d’hygiène… ses hôtes lui apporteront le meilleur de leurs possibilités. Emilie dira : « Je ne manque de rien. La nourriture est suffisante, les sourires des enfants sont réchauffants. »

Actualité Avec discrétion et délicatesse, Emilie se met alors au diapason des professeurs et des élèves de la petite école, se glissant le premier jour discrètement sur un banc au milieu des écoliers pour mieux se fondre dans l’atmosphère et l’environnement scolaire. Elle observe, elle écoute… son empathie naturelle et sa présence sereine lui permettent de conquérir tranquillement tout ce petit monde dans une ambiance confiante.
La connivence installée, une intelligence émotionnelle préside alors aux échanges harmonieux, efficaces et fructueux ! Ressentir, comprendre, travailler en stimulant les motivations, voilà comment Emilie a su apporter une aide complémentaire à la petite école primaire …
Actualité Notre association, elle, a fourni à Emilie les circonstances et les moyens pour aboutir à la réalisation et à la finalité du projet… Sur ses conseils, les achats adéquats et pertinents de jeux, de matières et d’outils pédagogiques ont pu se faire de façon efficiente grâce à l’expérience ajoutée de Saru et de Catherine. Tout un arsenal de jeux collectifs et individuels, d’outils et de matières artistiques, performants sur le plan de l’éveil de l’enfant permet un nouvel élan dans les apprentissages, une approche pédagogique novatrice pour les professeurs. Une nouvelle organisation des plannings, consentie par le Principal de l’école (condition sine qua non !), intègre dorénavant des temps consacrés à l’éveil des enfants, tremplin vers une meilleure adaptabilité aux cours fondamentaux que sont l’écriture, l’orthographe, la lecture, les mathématiques…

Actualité Et hop ! C’est parti pour un horizon coloré plein de découvertes… comme lorsque l’arc-en-ciel pare le ciel de ses sept couleurs magiques pleines d’espérance !
Eh oui, de la couleur, il en est entré à profusion dans cette école grâce, entre autres, aux talents artistiques de leur bonne fée… Et nous savons tous à quel point la couleur est un langage, une ouverture vers la joie. Oui ! La couleur est une vibration, elle est vivante, ses ondes nous traversent, elle est utile à la vie humaine parce qu’elle est indissociable de la lumière. Jouer avec les couleurs, c’est jouer avec la vie. Avec elle, les enfants ont exprimé leur présence, leur joie, leur envie de vivre…

Actualité Guidés par Emilie et leurs professeurs, ils ont plongé leurs petites mains dans la peinture, empilés les cubes et les anneaux colorés, décorés les murs de leurs classes leur procurant une luminosité harmonieuse et vivante. Ils sont aujourd’hui très fiers de leur nouvelle école, ils ont retrouvé une confiance paisible en l’avenir !

Le dynamisme d’Emilie et son humanisme ont conquis professeurs et élèves. Plus rien ne sera comme avant son passage dans leur école, d’autant que l’une des professeures, Subarna, ressent le besoin impérieux de poursuivre le travail amorcé ! Elle donne écho à l’ébauche initiée par Emilie et devient notre référente pédagogique au sein de l’école.

Actualité Voilà, voilà … La magie liée à cette aventure a pris une dimension encore plus extraordinaire après le séisme ; les esprits affolés et apeurés des enfants se sont apaisés, la sérénité et la joie ont envahi leurs cœurs, la vie a repris son cours malgré la souffrance : çà s’appelle la résilience !

De multiples facettes ont été abordées dans le cadre des actions effectuées par Emilie couvrant aussi bien des formes pédagogiques que des formes pratiques : cela commence par un état des lieux pour une évaluation des besoins, puis dans le respect des pratiques en cours et des personnes, Emilie amènera progressivement les professeurs à découvrir l’utilité de méthodes Actualité complémentaires pédagogiques attractives qui permettent à l’enfant un éveil des sens par le plaisir. Emilie s’immisce dans les jeux collectifs, participe à la vie quotidienne de l’école, vit au village. Pour les professeurs et leurs élèves, elle organise des ateliers autour des formes, des couleurs, des oppositions, de la peinture, de la connaissance du corps, du mouvement, de la coordination…
Elle leur crée des fiches d’activité afin que les enfants puissent s’approprier toutes ces nouveautés et les adapter à leur programme. Une partie des fiches est issue des méthodes initiées dans l’école VHMaVi comme par exemple l’atelier « pinces à linge » qui permet d’accrocher à une corde tendue son prénom (en anglais et en nepali), associé à la couleur de son groupe, pour marquer sa présence et le début d’une journée ; et l’atelier « motricité fine » qui permet d’utiliser la pince à linge avec différents doigts de la main accompagné d’une chansonnette afin de se préparer à savoir tenir un stylo et travailler l’écriture.
Des livres sont achetés dans le but de créer et alimenter des bibliothèques pour la maternelle et le primaire. Pour une sensibilisation à l’environnement, Emilie éduque aussi à la récupération et au recyclage des emballages, des bouteilles, etc.

Les objectifs fixés sont de développer la connaissance de soi, de son corps, de son entourage ; de développer lesActualité capacités sensorielles, la motricité fine et globale, la coordination ; de favoriser et développer l’expression, l’imagination, l’observation. Tout cela s’organisera autour de l’art, du sport, de jeux éducatifs et de découverte, du travail sur la logique, de l’observation et de la mémoire avec les formes, les couleurs, le toucher, les associations, les opposés… en intérieur et en extérieur.
A partir de ces nouvelles dispositions, deux groupes seront créés au sein de la maternelle qui jusqu’à présent regroupait des enfants de 3 à 7 ans sans distinction.
En termes d’hygiène, en plus de la vérification de la propreté des mains et des ongles (mesure déjà en place), elle instaure le brossage quotidien des dents dans le cadre scolaire après le snack : chaque enfant dispose maintenant de sa brosse à dents à l’école.

Actualité Au cœur de toute cette effervescence, Emilie a initié la mise en peinture des principaux murs intérieurs de l’école afin qu’un support propre accueille des fresques colorées et joyeuses auxquelles ont participé professeurs et enfants sous sa coupe artistique talentueuse. Tous sont aujourd’hui fiers de leur école rénovée dans une explosion de couleurs.

Pour finir, Emilie a apporté une aide formatrice à Sarita en l’initiant à l’utilisation du logiciel de comptabilité Excel… Sarita dispose en effet d’un ordinateur alloué par l’association pour tous les travaux administratifs indispensables à sa mission : compte rendu, comptabilité, courriers, etc.

Actualité Emilie a chamboulé la vie de cette petite école primaire gouvernementale en y apportant une nouvelle énergie après le traumatisme dû au séisme… Elle a ouvert les portes d’un renouveau éducatif qui se poursuit aujourd’hui grâce à Subarna, la professeure conquise par le dynamisme d’Emilie.

Notre association poursuit plus que jamais son soutien pour tous les besoins inhérents à cette évolution : matériels, meubles, outils éducatifs et pédagogiques, jeux, livres, fournitures scolaires, sorties éducatives, etc. Notre accompagnement se déroule au gré des besoins, des rencontres, des saisons et même des drames…

Actualité En marge de ce projet qui vient de prendre son envol, nous continuons à veiller au bien-être des enfants. Nous participons aux achats tels que des uniformes, des tenues chaudes pour l’hiver qui approche car évidemment il n’y a pas de chauffage dans les écoles, ni même dans les habitations d’ailleurs… Nous sommes également à pied d’œuvre pour les premières réparations de certains murs de l’école détruits lors des tremblements de terre d’avril et mai derniers.

Notre objectif depuis notre création : soutenir le mieux possible les conditions de vie des enfants de Dahachowk, participer à une éducation de qualité, inciter les familles à scolariser leurs enfants…

Merci Emilie !
Merci aux amis fidèles de notre association et à tous les donateurs
qui permettent ces réalisations et l’espoir aux enfants du Népal et à leurs familles …
Au nom de tous ces enfants, mille fois MERCI

Barbara et Daniel
présidente et trésorier




Contact | Mentions légales | Plan du site |©2009-2018 HIMALAYAN SUNRISE